2007-2009

Les mignardises, résidence au Quai de la Batterie, France

Au cours d’une résidence d’artistes au Quai de la Batterie, à Arras, j’ai poursuivie une recherche en observant le nombre incroyable de Boulangeries-Patisseries que l’on retrouve un peu partout sur le territoire arrageois. Tropézienne, mousseline, baba au rhum, merveilleux ou simplement pâte à choux ; font appel à des sensations physiques, gustatives, ou même psychologiques qui ne peuvent laisser personne indifférent.

Les gâteaux et les diverses pâtisseries ne sont pas seulement une judicieuse association d’ingrédients, ils sont aussi l’expression d’une culture et d’une histoire. Riche de symboles, la pâtisserie, plus encore que la cuisine, est la gardienne de nombreuses traditions.

***Ce projet a été réalisé grâce au soutien du Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ) et du Ministère de la Culture et des Communications.***


La cerise sur le gâteau! Projet de sculptures urbaines

« Nous savons construire des machines parlantes, nous ne savons pas fabriquer de robots qui boivent ni qui aient du goût. La langue peut devenir artificielle, l’intelligence le devient souvent, jamais la sapience.» L’Encyclopédie de L’Agora.

Installation de sculptures-pâtisseries réalisées avec des petits gâteaux Vachon. Ces sculptures fut créées de retour de ma résidence en Arras durant l’événement estival Sculptures urbaine réalisé devant public à Rouyn-Noranda, Québec.


Sucreries et Mignardises

Imaginez un lieu avec, pour toute malice, l’envie de faire plaisir. Des visiteurs entrent dans un lieu où la gourmandise s’expose dans des jeux de proportions, de dur et de mou, de vrai et de faux. Un parcourt de petites mignardises (réelles et gravées) minutieusement installées mène à des gravures et photographies de plus grands formats qui évoquent de façon réjouissante l’appétit et le monde de la sucrerie.

Aliment plaisir, le gâteau s’élabore toujours avec les ingrédients les plus nobles. Farine la plus blanche, œufs, beurre fin sont souvent agrémentés d’essences odorantes concentrant la quintessence aromatique de divers fruits ou fleurs. Compte tenu de la grande variété des préparations, exceller en pâtisserie nécessite un long apprentissage ainsi que de multiples talents.

À une époque ou la science de l’alimentation s’est constituée sous le signe de la quantité et non de la qualité cette exposition donne l’occasion de réfléchir sur un de nos 5 sens : le goût. Car qu’en advient-il dans un univers où les saveurs naturelles sont de plus en plus reconstituées?

Exposition solo au Centre d’art Rotary – Ville de La Sarre, Abitibi-Témiscamingue.

 

Publicités